Follow

Quand la génétique a mis fin au concept de races humaines

Les ethnologues, comme Claude Lévi-Strauss, l’affirmaient depuis longtemps : il n’existe pas plusieurs races humaines. En 2000, une équipe de généticiens...

nationalgeographic.fr/sciences

@Mikonos
On sait depuis longtemps qu'il n'y a pas de races. Il y a des ethnies, des cultures, des croyances variées.

C'est dommage qu'un mélange de méconnaissance et de peur entraine le rejet, plutôt que le partage et la curiosité...

Pas très étonnant, dans un monde où tant de gens considèrent qu'un homme et une femme sont très différents... Qu'il faudrait un mode d'emploi pour se comprendre... Alors que chez les cis, sur 46 chromosomes, on en a qu'UN de différent... XD

Personnellement je ne pige pas comment des différences aussi infimes peuvent avoir un tel impact sur nos considérations...

@ClaireLemoine
Il faudrai du coup arrêter de parler de race de chiens, chats, vaches et autre animaux. C'est la même approche. Soit on dit le mot race n'existe plus soit on l'adoucie pour qu'il ait une définition correcte.
@Mikonos

@wallace
C'est un sujet complexe auquel je n'ai pas beaucoup songé.

Mais à froid, je dirais que le terme de "race" pour les animaux, sert uniquement à la sélection menée par l'homme. Car il y a une recherche (certes discutable) de critères précis pour répondre à un besoin de l'homme (un chien de garde, ou bon nageur, chasseur, gardien de troupeau... Ou encore une vache à lait, ou à viande etc etc.)

La génétique, a montré que le concept de race n'est pas pertinent pour caractériser les humains car la diversité génétique est beaucoup plus importante entre les individus d'une même population qu'entre groupes différents.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Bliss

la meilleure instance mastodon du fédiverse, rien que ça.