Voldemort s'essaie encore à des techniques de manipulation.
Il continue de nous prêter des intentions qu'on a pas, nous caricature dans le but de nous décrédibiliser auprès de sa fanbase sur des éléments faux inventés. Ça marche très bien sur tous les gens qui ont aucune espèce d'envie de se remettre en question et d'apprendre à regarder autre chose que leur nombril, c'est sûr.
Chacun de ses threads sur le sujet pourrait être cité en exemple dans un article pour contrer les manipulateurs.

Par exemple il apprend nos codes et s'en sert uniquement pour son intérêt personnel.

Il cite des trucs qu'il ne relie pas avec un contexte politique précis, les rattache à n'importe quoi et fait purement de la désinformation auprès de sa fanbase.

Il essaie aussi de reprendre les arguments au sein du monde militant (qu'il ne connaît pas ou peu) pour discréditer d'autres militant·e·s alors qu'il n'a aucune légitimité ni connaissance du sujet pour se permettre une telle indécence.

Il critique certains procédés (par exemple lorsque les gens prennent des screens de ses posts) mais utilise exactement le même, dans un thread "explicatif", sans cacher de noms, et donc en désignant des cibles à son tour… tout en dénonçant "un appel au harcèlement". Je vous laisse apprécier.

Il essaie de glisser son avis sur un sujet actuel qui divise Mastodon, et le met en perspective de façon à ce qu'on perçoive bien que nous avons tort après 15 pouets dont la majorité à charge contre nous.

Sauf qu'il ne peut pas savoir ce qui se passe en privé par exemple. Il refuse d'avoir une grille de lecture féministe quand ça l'arrange : donc décider que nous avons tout simplement tort est facile. Le sujet de la modération n'est ici qu'un prétexte de plus visant à nous enfoncer.

Son analyse se base sur une histoire de guerre de clans et non pas d'objectifs politiques précis. Il nous déballe un feuilleton sans aucune approche systémique, sociologique ou autre, ce qui est très pratique.

Son analyse se base sur le fait que des personnes marginalisées ont trouvé (selon lui en 2017, à la sortie de Mastodon) un espace où elles peuvent avoir leur place, mais on les met trop en avant et elles finissent donc par avoir du pouvoir. Ce type de dynamique est déjà présent dans n'importe quel milieu marginalisé et depuis longtemps (avant internet).

Il découvre ça depuis deux ans, soit. Mais il s'en sert… pour nous nuire, encore une fois. Tant pis hein, si on est marginalisés, d'ailleurs…

Il essaie encore une fois de faire croire que tout ce groupe ou "clan", comme il l'appelle, n'a aucune nuance et n'essaie pas de reconnaître ses erreurs, contrairement au sien.

Il fait bien attention à replacer des mots clefs spécifiques au monde militant pour se placer dans un discours de personne qui a déconstruit des choses.

Il met en miroir les potentielles erreurs que fait son "clan" tout en ayant néanmoins la volonté de "s'en sortir" avec le fait d'être "haï pour ça".

C'est-à-dire qu'il insinue qu'on les déteste parce qu'ils font des "erreurs".
Avec cette perspective de guerre de "clans", on peut croire que ces pauvres gens font bien ce qu'ils peuvent mais parfois ratent et que nous, vilain·e·s, on ne leur laisse rien passer.

Ce qu'il manque ici c'est l'analyse politique de ce qui se passe, ainsi qu'un léger oubli de contexte…

On a donc un espace majoritairement partagé par un milieu queer militant et des gens issus de milieux libristes au départ dans la sphère francophone de Mastodon.

Il y a assez peu d'espaces pour les queers en général dans la vie. Avec Mastodon, voilà qu'on peut exister, au contraire d'autres médias sociaux, et peut-être mieux se protéger. Ça veut dire en gros : bloquer/mute des gens, des instances, etc. Comme dans n'importe quel groupe, on aura des personnes plus radicales que d'autres, hein.

Sauf que certains libristes ne l'entendent pas de cette oreille. Bon, d'abord, le monde du libre, c'est chez eux, ok ? Si t'es pas contente, tu forkes/just do it/etc.

Ces personnes qui à la base n'ont pas du tout la même grille de lecture vont décider de brandir leur liberté au détriment des gens minorisés. Ces derniers, je le rappelle, n'ont pas tant d'espaces ni les mêmes moyens, pour beaucoup. Mais ça ne compte pas parce que l'éducation politique chez les libristes, c'est… comment dire…

Quasi inexistant.

On dispose d'une culture commune en tant que groupe social ou communauté. Cette culture est reliée aux membres qui la composent. Si on constate qu'un groupe est majoritairement blanc, ses membres n'auront pas l'expérience du racisme et vont tendre à l'ignorer, le minimiser, ne pas le prendre en compte, etc. Pareil si c'est majoritairement des hommes cis, hétéros, de classe aisée, etc. Généralement en sortant de groupes homogènes on perçoit mieux les rapports de force.

Follow

@lila_bliblu
Ah cool merci pour l'explication détaillée du contexte.
Et ouais c'est comme pour l'accessibilité pour les handicapés, il paraît qu'on dit aussi "forke et just do it", c'est un peu mieux que "si t'es pas content vas voir ailleurs" mais c'est loin d'être suffisant.

Mais alors on fait quoi pour inciter des devs qui font ça gratos ou des gens dont ce n'est pas la compétence à faire mieux?

Et les histoires de cw de chat et de signalement c'était quoi ?

@tykayn

Ce que je disais hier à quelqu'un d'autre c'est que dire "just do it/forke/va voir ailleurs" ça n'enlève en rien la légitimité des critiques énoncées en premier lieu, et ça n'y répond pas.

Aucune idée pour leur histoire de chat, je pense qu'ils prennent tout ce qu'ils peuvent pour passer pour les victimes, à ce stade.

Je pense que tout se joue à la fois dans l'éducation et dans le rapport de force. Ça dépend de qui on a en face.

@lila_bliblu
Oui pour ce qui ets de modifier mastodon c'est sur que c'est pas à la portée de tout le monde a priori. Ensuite pour ce qui est de se monter un safe space sur mesure sans connaissances techniques Ya masto.host qui permet de lancer son instance moyennant une somme modique. Comme ça on peut se constituer un groupe et y migrer.
Mais après c'est des problèmes systémiques de patriarcat et de classe dominante.

@lila_bliblu
Et justement je crois qu'eduquer ne sera jamais assez rapide parce que le système fait taire toute éducation qui va à l'encontre de son autorité dictee par une classe dominante conservative et rétrograde.
L'education nationale non plus n'a pas son mot à dire sur les questions d'inclusion et de sexisme.
Diffuser sur des médias de masse via des personnes faisant déjà autorité serait probablement très efficace pour éroder le patriarcat. Mais ça aussi c'est dur.

@tykayn

Pour moi c'est la diversité des tactiques qui fonctionne. On peut pas juste éduquer, juste demander poliment ou juste taper sur les gens. Bon, pour demander poliment, j'ai rarement vu quoi que ce soit marcher, hein.

Quand je parle d'éducation ça peut aussi être inciter à l'autoformation, je parle pas juste des parents ou de l'Éducation Nationale. L'éducation populaire regorge de ressources et d'outils super par exemple. Mais oui faut forcer les gens à sortir de leur ego/nombril.

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Bliss

la meilleure instance mastodon du fédiverse, rien que ça.