Dans les débats sur l'empreinte environnementale du numérique, on voit souvent citer des coûts énergétiques par opération élémentaire, du genre « un message consomme X joules » ou bien « une recherche Google brûle autant de charbon que faire chauffer N tasses de café ». Ces chiffres sont trompeurs, et voici pourquoi.

bortzmeyer.org/conso-electriqu

#énergie #moyenne #environnement

@bortzmeyer
Pendant ce temps chez nous la nouvelle DSI essaie d'imposer un de ses potes de son ancien taf' comme prestataire, pour un service d'audit green-mes-fesses-au-fromage sur l'empreinte carbone des serveurs je ne sais quoi 😕😢😢 (avec le bon pognon public de l'université, on s'amuse hein..)

@matiu_bidule h oui, il y a beaucoup à dire sur l'empreinte environnementale du numérique et, en effet, pas mal de boites ont flairé le bon filon et se sont lancées dans le green washing. En plus, l'audit, c'est un bon créneau, on n'a pas besoin de produire quelque chose (à part des rapports).

Follow

@bortzmeyer
le pire c'est que y'a des gens qui commandent des audits tous les 6 mois mais qui ne mettent aucune recommandation en place entre chaque.


@matiu_bidule

Sign in to participate in the conversation
Mastodon Bliss

la meilleure instance mastodon du fédiverse, rien que ça.